Comment un médecin a sauvé 8000 juifs des griffes nazies en créant une fausse épidémie | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Comment un médecin a sauvé 8000 juifs des griffes nazies en créant une fausse épidémie

du typhus, présent sporadiquement en Europe de l'Est. Les épidémies de la Grande guerre sont dans les mémoires et la crainte du typhus obsède tant les nazis qu'elle leur sert de prétexte à la mise en place des ghettos. Les juifs soupçonnés d'être malades ne transitent même pas dans les camps : ils sont exécutés sur place.

Détourner leurs obsessions sanitaires contre les nazis tient sans doute du coup de génie, mais l'idée n'a donc rien de saugrenue. Elle naît lorsque le Dr Lazowski reçoit la visite d'un jeune Polonais de sa connaissance, en permission. Employé de force dans un camp de travail allemand, il prévoit de déserter mais craint des représailles pour sa famille. Lazowksi s'en ouvre à un confrère d'un village voisin, le Dr Stanisla Matulexicz, qui a mené des recherches sur le dépistage du typhus.

 

La seringue contre le fusil

Pour diagnostiquer le typhus, on emploie alors la réaction dite de Weil et Félix. Les anticorps anti-rickettsies produits par les malades ont en effet la propriété de réagir avec certaines souches de bactéries Proteus, produisant une agglutination visible à l'œil nu. Fine mouche, Matulewicz comprend qu'il est possible d'émuler ce test sérologique en injectant lesdites bactéries aux patients. Lazowski injecte des souches de Proteus OX19 préalablement inactivées au jeune homme et envoie un échantillon sanguin à un laboratoire allemand. C'est un succès : le jeune Polonais est réformé pour maladie.

Les deux médecins tiennent là le faux positif idéal. Par crainte des représailles nazies, Matulewicz se retire de l'affaire, mais Lazowski décide de poursuivre ce qu'il appelle sa "guerre privée" contre l'occupant. Il met à profit ses consultations pour sélectionner des patients (non juifs) présentant des symptômes assimilables au typhus (fièvre, toux, maux de tête…) et leur injecte la concoction, officiellement comme "stimulant protéique". À leur insu...

14 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…