Quand les homéopathes français prétendaient avoir "vaincu le choléra" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Quand les homéopathes français prétendaient avoir "vaincu le choléra"

Un médecin dont le nez s'allonge

"Il y avait de la part de la direction de l'hôpital un parti pris de ne diriger sur les salles de l'homéopathie que des malades agonisants", tente de justifier le Dr Gras.

Quant aux statistiques internationales avancées par ce dernier, elles apparaissent trop belles pour être vraies, et sont invérifiables. "Qui prouve trop ne prouve rien", philosophe le Dr d'Astros. "Ce n'est pas dans le secret d'une clientèle privée que se dressent les statistiques importantes et dignes de confiance, mais bien en pleine lumière, dans les hôpitaux surtout, sous l'œil et le contrôle du personnel médical tout entier", assène-t-il.

 

Et 150 ans plus tard...

Entre juin et octobre 1884, le choléra a fait 1793 victimes à Marseille. De juillet à décembre 1885, une nouvelle flambée emporte 1259 personnes. Les épidémies suivantes ont pu être contenues, grâce à une meilleure compréhension de la maladie suite à l'isolement du vibrion cholérique par Koch en 1883 et à l'identification de la transmission oro-fécale. Des mesures d'hygiènes sont prises (à Marseille, les selles et linges des malades sont désinfectés au chlorure de zinc), les médecins expérimentent l'hydratation parentérale, un vaccin est mis au point par Pasteur en 1892. Les grands aménagements urbains font le reste.

Mais les homéopathes n'ont pas dit leur dernier mot. En 2010, le séisme de Haïti a débouché sur une vaste épidémie de choléra : 10 000 décès en six ans. Des membres de l'association Homéopathes sans frontière n'ont pas hésité à se rendre sur place pour intervenir. Ils rapportent avoir obtenu des "résultats spectaculaires"…

 

*Camphora, Cuprum et Veratrum sont les principaux traitements indiqués par Hahnemann.

 

Sources :
O. Faure, "L'homéopathie entre contestation et intégration", Actes de la Recherche en Sciences sociales, 2002.
O. Faure, "Les premiers disciples français d'Hahnemann dans les années 1830 entre le scientifique et le religieux", Chrétiens et sociétés, 2012.
B. Mafart, M. Morillon, "Les épidémies à Marseille au XIXe siècle", Bull. et Mem. de la Société d'anthropologie de Paris, 1998.
J.-N. Giroux, "Deux siècles de choléra : de l'Inde à Haïti", La Revue du Praticien, avril 2011.

 

Vous avez aimé cet article? Profitez d'un mois offert sur Retronews, le site de presse de la BNF, pour ne rien manquer des actualités qui ont fait l’histoire de la médecine.
58 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…