Quand les homéopathes français prétendaient avoir "vaincu le choléra" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Quand les homéopathes français prétendaient avoir "vaincu le choléra"

Un médecin dont le nez s'allonge

Sa lettre, publiée dans La Gazette du Midi et Le Sémaphore quelques jours plus tard, ne nous est pas parvenue. Mais les passes d'arme des deux hommes, dont Le Petit Marseillais se fait l'écho, nous éclairent sur sa teneur.

Les deux médecins s'affrontent à coup de statistiques, de piques et de citations latines. Dans une lettre publiée le 4 août 1884, le Dr Gras répond point par point aux attaques de son confrère, après s'être vanté d'avoir réussi à émouvoir l'opinion avec son précédent courrier : Le Figaro et le fameux Dr Chargé recevraient chaque jour "des centaines de lettres" et les pharmacies homéopathiques "des milliers de demandes". Est-ce la "jalousie" qui motive les pointes "légèrement malveillantes" du Dr d'Astros ? s'interroge le Dr Gras. On comprend que le Dr D'Astros aurait eu l'indécence d'évoquer cette "fameuse et ridicule expérience de 3 jours d'homéopathie à l'Hôtel-Dieu" en 1855, faite de la "façon la plus déloyale" et qui doit donc être "regardée comme non avenue".

 

Le désastre de l'Hôtel-Dieu

Dans une nouvelle lettre au Dr Gras, publiée le 11 août 1884 par Le Petit Marseillais, le Dr d'Astros père revient sur cette fameuse expérience. "Ayant chanté victoire en 1854", l'homéopathie "fut mise en demeure de prouver l'efficacité de son traitement contre le choléra", raconte-t-il.

À compter du 3 septembre 1855, les cholériques qui se déclaraient dans les services de l'Hôtel-Dieu furent "admis alternativement, un jour dans les salles homéopathiques, le lendemain dans les salles allopathiques", relate le Dr d'Astros, précisant que les premières étaient dirigées uniquement par des homéopathes. Sur les 26 malades qui furent confiés aux soins des homéopathes, 21 sont décédés (contre 14 sur 25 dans les "salles allopathiques"). L'expérience a été arrêtée à la demande des homéopathes.

"Elle leur a paru trop concluante", ironise le Dr d'Astros.

58 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…