Un couple de faux patients subtilise 5.000 euros à un généraliste pour aller au casino | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un couple de faux patients subtilise 5.000 euros à un généraliste pour aller au casino

Un couple subtilisait d'importantes sommes d'argent à un médecin, ainsi qu'à des personnes vulnérables, pour se rendre au restaurant ou au casino. Des peines d'un an et de quatre mois de prison ferme ont été requises contre ces deux individus par le tribunal.

Ils se faisaient passer pour des patients depuis plusieurs mois. Entre juillet et novembre 2019, un homme de 25 ans et sa compagne, âgée de 22 ans, se sont rendus à quatre reprises chez un médecin généraliste de Grand-Champ (Morbihan), installé depuis près de cinquante ans.

Les individus en profitaient pour dérober de l'argent au médecin dans son cabinet médical, qui lui servait également d'habitation. Au total, 201 chèques ont été subtilisés, pour une valeur de 5.147 euros. Une mallette médicale et un vélo ont également été volés.

Les vols étaient particulièrement préparés. L'homme de 25 ans se faisait passer pour un patient en passant par la salle d'attente et effectuait un repérage. Il revenait la nuit en pénétrant par le garage du praticien pour subtiliser l'argent. Sa compagne l'attendait quant à elle dans la voiture.

 

Escroqueries sur des personnes vulnérables

Mais ce n'est pas tout. Auxiliaire de vie dans des résidences pour personnes âgées, la jeune femme réalisait également plusieurs autres vols et escroqueries auprès de personnes vulnérables habitant à Vannes, Locqueltas et Plescop. Elle a notamment dérobé une carte bancaire à un homme dont elle s'occupait, et 250 euros à un autre. Elle aurait ensuite retiré 6.230 euros en 22 fois avec la carte bancaire pour faire du shopping et se rendre au casino.

"Au début, j’ai commis ces vols pour l’éducation de mon fils. Mais au fil de ces vols, je me suis aperçue que j’avais des pulsions pour me payer des choses jusqu’alors inaccessibles et me faire plaisir", a expliqué la prévenue, citée par Le Télégramme, devant le tribunal.

Une peine de 18 mois de prison, dont 6 avec sursis, a été requise contre la prévenue. Et 8 mois de prison, dont la moitié avec sursis, ont été requis contre son compagnon.

 

[avec Le Télégramme]

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…