Il gardait les cartes vitales et facturait des actes fictifs : prison avec sursis pour le généraliste | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Il gardait les cartes vitales et facturait des actes fictifs : prison avec sursis pour le généraliste

Alors qu'il exerçait à Thérouanne (Pas-de-Calais), ce médecin généraliste aurait escroqué la CPAM et la MSA pour un préjudice d'environ 240 000 euros. Il vient d'être condamné par le tribunal correctionnel. Le généraliste avait pris pour habitude de s'éloigner avec les cartes vitales de ses patients, prétextant un problème de réseau. Parfois, il les gardait avec lui pour, dit-il, "les mettre à jour". Une attitude qui a éveillé les soupçons de certains d'entre eux. Tout comme ses visites à domicile le dimanche ou tard dans la soirée ont alerté la...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…