Rupture d'anévrisme : un hôpital condamné après la mort d'un patient | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Rupture d'anévrisme : un hôpital condamné après la mort d'un patient

Un patient est décédé au CH de Pontivy, en mai 2010. L'hôpital vient d'être condamné pour des "manquements" ayant fait perdre au patient 75% de chances de survie. Le tribunal administratif de Rennes a condamné le Centre hospitalier public de Centre Bretagne à Pontivy après le décès d'un patient en 2010. Agé de 41 ans, et père de deux enfants, le patient se plaignait de maux de tête. Hospitalisé entre le 7 et le 22 mai, il est décédé quelques jours plus tard d'une rupture d'anévrisme. Dans son jugement, les...
1 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…