Un pharmacien obligé de porter plainte après les rumeurs sur sa mort | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un pharmacien obligé de porter plainte après les rumeurs sur sa mort

Dans une petite commune de la Loire, un pharmacien a été forcé de fermer son officine deux jours à cause d'un dégât des eaux. Il n'en a pas fallu plus pour que la rumeur de sa mort se répande comme une trainée de poudre. L'officine de Chambon-Feugerolles a été fermée deux jours à la suite d'un dégât des eaux. Depuis, la rumeur de la mort du pharmacien circule. A tel point qu'elle affaiblirait son commerce. Il a porté plainte contre X. Pour arrêter les rumeurs, Jean-Marc Bénaiche a donc décidé...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…