PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un ex-bijoutier devenu acupuncteur condamné pour exercice illégal de la médecine

Durant trois ans, ce "praticien en médecine chinoise" de Coubon (Haute-loire) a encaissé pour 73 000 euros de consultations d'acupuncture non déclarées. "Au début j'ai pris en charge quelques voisins. Et puis il y a eu un effet boule de neige, et je n'ai plus pensé à déclarer" , relate le sexagénaire auvergnat à la barre du tribunal correctionnel du Puy-en-Velay, le 21 novembre. Bijoutier à la retraite, il est poursuivi pour travail dissimulé et exercice illégal de la médecine. De 2013 à 2016, il a accumulé quelque 73.000 euros...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…