Infirmière violente : l’Ordre conforté dans sa décision d’interdiction d’exercice | egora.fr
PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-

Infirmière violente : l’Ordre conforté dans sa décision d’interdiction d’exercice

Une infirmière qui avait été interdite d’exercice par l’Ordre national des infirmiers (ONI) pour violences a fait appel de cette décision. Mais le conseil d’Etat vient de confirmer la légalité de la décision ordinale, et le rôle de cette instance pour garantir la sécurité des patients. Condamnée en 2005, pour des violences commises à l’encontre de 6 enfants, à 18 mois d’emprisonnement avec sursis, obligation de soins et interdiction définitive d’exercer une activité professionnelle ou bénévole impliquant un contact habituel avec les mineurs, une institutrice avait passé le diplôme d’Etat...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…