Lynchage à l’hôpital psychiatrique : l’agresseur n’était pas violent | egora.fr
PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-

Lynchage à l’hôpital psychiatrique : l’agresseur n’était pas violent

Mardi soir, un patient du Centre d'accueil psychiatrique de l'hôpital Saint-Roch, à Nice, est décédé après avoir reçu de nombreux coups. “C'est la seule chose dont nous sommes sûrs, pour le reste, il faut rester très prudents” , souligne la direction de la communication du Centre hospitalier universitaire (CHU). La victime, âgée d'une cinquantaine d'années, était en soins depuis la fin de la semaine dernière au sein de cette structure, qui accueille notamment des urgences psychiatriques. Lundi, un autre patient âgé d'une vingtaine d'année a été installé dans la même...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…