Rémunération, critères d'éligibilité, parcours de soin : tout sur le nouveau dispositif médecin-psychologue en MSP | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Rémunération, critères d'éligibilité, parcours de soin : tout sur le nouveau dispositif médecin-psychologue en MSP

C'était un engagement du Ségur de la santé : dans un communiqué du 28 mai, le ministère a annoncé le lancement d'un "dispositif de renforcement en psychologues" dans les maisons et centres de santé. Après avoir été adressés par leur médecin traitant, les patients bénéficieront de séances de psychologie et/ou psychothérapie intégralement prises en charge. 

Un nouveau binôme débarque en ville : médecins et psychologues vont bientôt travailler de concert pour prendre en charge des patients en souffrance au sein des maisons et centres de santé. Conformément au Ségur de la santé (mesure 31*) et "dans le prolongement des expérimentations du remboursement des thérapies non médicamenteuses conduites par la Cnam dans quatre départements depuis 2018", le ministère de la Santé a annoncé vendredi 28 mai le lancement d'un "dispositif de renforcement en psychologues" dans les structures d'exercice coordonné. Dans le contexte de crise sanitaire et de dégradation de la santé mentale des Français, il s'agit "d’offrir une première réponse à des états de souffrance psychique repérés par le médecin traitant, tout en identifiant des indicateurs de gravité justifiant, le cas échéant, une orientation vers les soins spécialisés", souligne le ministère dans son communiqué. 

Concrètement, le ministère financera, par le biais des fonds d'intervention régionale (FIR) des ARS, 200 équivalents de temps plein de psychologues, pour un montant annuel de 12 millions d'euros pendant trois ans, reconductible. En tant que "salariés ou prestataires", ces psychologues seront amenés à prendre en charge les patients mineurs (âgés de plus de 3 ans) ou adultes "en souffrance psychique pour des troubles légers à modérés" qui leur auront été adressés par leur médecin traitant. "Il n’est pas fait mention de prescription médicale mais bien de l’adressage d’un patient par son médecin qui en a évalué le besoin, à un psychologue", insiste sur concourspluripro.fr Pascal Chauvet, trésorier de la fédération AVECsanté** et membre du groupe de travail sur ce dispositif.  

 

Et le psychiatre alors? 

En fonction des besoins des patients, seront proposés un bilan initial et 10 séances "au maximum" de prise en charge psychologique, puis "si nécessaire" -mais seulement pour les adultes- 10 séances "au maximum" de psychothérapie spécifique (thérapie comportementale et cognitive, psychothérapie psychodynamique ou d’inspiration analytique, psychothérapie interpersonnelle ou thérapie d’inspiration familiale). Et ce sans reste à charge ou...

9 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…