Temps de travail, rémunération... Au Ségur, les futurs médecins tapent du poing sur la table | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Temps de travail, rémunération... Au Ségur, les futurs médecins tapent du poing sur la table

d’un changement de logiciel qui doit opérer vers plus de démocratie sanitaire”. L’Isni promeut en effet un fonctionnement basé sur plus de partage entre les différents acteurs. “Aujourd’hui, la commission médicale d’un établissement n’a qu’un avis consultatif. Ceux qui ont un rôle décisionnaire, ce sont les directeurs administratifs. Ca doit aussi se faire à l’échelle des GHT, des ARS”, explique-t-il. 

Les 20 piliers des externes et étudiants en médecine 

Après une lettre ouverte adressée à Olivier Véran, les étudiants en médecine, par la voix de l’Association nationale des étudiants en médecine de France (Anemf), ont obtenu un siège au Ségur de la santé. Ces derniers ont formulé 20 propositions pour “un nouveau souffle” pour l’hôpital. 

Sur l’attractivité des carrières et amélioration des conditions de travail, l’Anemf demande un alignement du salaire des étudiants hospitaliers de quatrième année a minima sur celui des étudiants stagiaires de l’enseignement supérieur (390 euros net mensuel), ainsi que le “respect des droits” de l’ensemble du personnel soignants dont les étudiants hospitaliers : une chambre de garde individuelle aux normes, la sanctuarisation du temps de formation universitaire, ainsi qu’une enquête de l’IGAS sur les conditions d’accueil, de logement et de restauration au sein de leur terrains de stage. 

Plusieurs propositions sont formulées sur la prévention des risques psycho-sociaux et l’amélioration de la qualité de vie : recrutement de paramédicaux, sanctuarisation des postes dans les services en limitant les pools de personnels tournant entre plusieurs services pour favoriser l’émergence de compétences et de savoir faire chez les personnels non médicaux, généralisation de la création de postes d’IDE  ou enfin, prise en compte de la pénibilité au travail des personnels soignants pour permettre une retraite anticipée. 

L’Anemf propose également un groupe de travail sur la modernisation des carrières des praticiens hospitaliers, l’augmentation du ratio personnel hospitalo-universitaire/nombre d’étudiants tout en l’équilibrant sur le territoire, pour “rattraper le retard causé par 20 ans de gel du nombre de postes d’hospitalo-universitaires associé à une multiplication par deux du numerus clausus” et la refonte du statut d’hospitalo-universitaire. 

 

Investir massivement dans l’hôpital : Pour l’Anemf, il s’agit de “retrouver un...

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…