"Ce n’est plus acceptable" : comment Véran s’engage à faire respecter le temps de travail des internes | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Ce n’est plus acceptable" : comment Véran s’engage à faire respecter le temps de travail des internes

Les internes attendent, eux, des "réalisations concrètes". 

Et tout est dans le ‘mais’. Il est prêt à travailler avec nous pour que notre D.E.S en trois ans soit dans le respect de ce que qu’on est censés faire partout. Ce n’est pas une faute de volonté des facultés mais il n’y a pas assez de maîtres de stages, de terrains de stages. Alors, fatalement, la maquette en trois ans a du mal à se mettre en place. Tout doit être fait dans l’intérêt des internes. Instaurer une quatrième année maintenant ce serait impossible. Elle ne doit pas apparaître simplement parce que les internes de médecine générale ont trois ans et les autres, quatre."  

Enfin, Olivier Véran a souhaité rassurer les internes en assurant qu’il ne serait pas "le ministre de la fin de la liberté d’installation". "On est contents qu’il s’inscrive dans les pas de sa prédécesseure pour cela. Si on peut reconnaître une chose à Agnès Buzyn, c’est qu’elle aussi avait fait rempart contre les amendements de coercition", souligne Matthieu Thomazo. 

 

Vigilance de l’Isnar-IMG

Malgré tout, les représentants de l’Isnar-IMG ne s’emballent pas. Dans son discours, sa présidente, Marianne Cinot, a rappelé que les internes "ne pouvaient plus attendre". "Il semblait à l’écoute de nos problématiques, il a montré une envie de travailler avec nous, pointe le porte-parole. "Au-delà de l’annonce, on veut voir comment cela va se concrétiser, quand est-ce que les hôpitaux vont être sanctionnés, est-ce que le simple fait de ne pas remplir le tableau de service va entraîner ces sanctions, parce que finalement ça empêchera de savoir si l’interne dépasse ou pas son temps de travail. Il y a encore plusieurs inconnues. Il a semblé comprendre l’urgence de la situation et nous serons vigilants à ce qu’il le concrétise de manière efficace par des actes." 

 

25 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…