La suppression des ECN reportée d'un an | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La suppression des ECN reportée d'un an

Plage avec 2020 tracé dans le sable

calendrier initial du Gouvernement, qui prévoyait une entrée en vigueur de la réforme du 3e cycle dès la rentrée 2019.

L'article 2 du projet de loi de santé supprime les épreuves classantes nationales (ECN). Pour accéder à l'internat, les externes devront non seulement avoir validé leur 2e cycle, mais aussi avoir obtenu une note minimale aux nouvelles épreuves, dont le volet théorique doit rester national. Un décret devra déterminer les modalités d'affectation des postes d'internat, en prenant en compte non seulement les résultats aux épreuves mais aussi le parcours de formation (stages, doubles cursus, etc.) ainsi que le projet professionnel.

Craignant d'être la "promo crash-test", et que la concertation sur ce nouveau système est encore en cours, des étudiants de DFGMS3 (3e année de médecine), avaient lancé une pétition demandant un report. Ils ont finalement obtenu gain de cause et devraient être la dernière génération à passer les ECN, durant l'été 2022.

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…