62ème aux ECNi : "J'ai fait médecine pour faire de la médecine générale" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

62ème aux ECNi : "J'ai fait médecine pour faire de la médecine générale"

peur de me faire "bouffer" par manque de confiance en moi, et c'est un des aspects de ma personnalité qu'il va falloir que je travaille.

Une chose à ajouter : se prendre la tête sur les maladies très rares, connaître sur le bout des doigts la prise en charge d'une maladie qui touche 1 personne sur 100 000, c'était génial pendant la préparation du concours.

 

Prise en charge globale

 

Dans la vraie vie, j'ai juste envie de savoir soigner les gens en général, les 90% des problèmes médicaux du quotidien, me laisser la possibilité d'évoquer des choses rares mais laisser le spécialiste s'en occuper quand je bloque.

J'ai envie de connaître "la médecine" dans un sens global, et pas forcément de façon très spécifique et surspecialisée. Et en plus de la médecine en tant que science, je veux pouvoir consacrer beaucoup de temps à l'humain, au relationnel, au suivi, afin de pouvoir faire une prise en charge très globale qui, je crois, est absolument essentielle pour ne pas passer à côté de diagnostics évocables seulement si on connaît par coeur son patient."

12 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…