Marre d'être réduites à des "chattes" : des internes obtiennent le retrait des fresques | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Marre d'être réduites à des "chattes" : des internes obtiennent le retrait des fresques

Voilà plusieurs semaines qu'un groupe d'étudiants en médecine de Toulouse s'insurge contre des fresques jugées sexistes, au sein des internats de Purpan et de Rangueil. La direction du CHU vient de demander qu'elles soient effacées. "Comme les choses n'évoluaient pas, nous avons écrit pour demander le retrait de la fresque ", explique la direction du CHU de Toulouse. Dans une lettre adressée à la présidence de l'internat, la direction demande l'effacement des fresques jugées sexistes par des étudiants de Rangueil et de Purpan. Depuis le début de l'année, le collectif...
16 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…