PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les professionnels des soins palliatifs refusent le raccourci entre Maladie de Charcot et euthanasie

A la suite de l'euthanasie très médiatisée d'Anne Bert, cette écrivaine qui est allée chercher en Belgique ce qui est interdit en France, la Société française pour l'accompagnement et les soins palliatifs (SFAP) a tenu à défendre la cause des 8 000 personnes atteintes de SLA, "qui espèrent vivre au mieux jusqu'au bout". "Tout choix individuel est respectable et doit être respecté", souligne la SFAP dans un communiqué, en décrivant le cas d'Anne Bert, qui avait refusé tout traitement palliatif pour préférer une mort rapide en Belgique , conformément à...

L’accès à la totalité de l’article est réservé aux professionnels de santé.

Créer un compte

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…