Un site surfe sur la psychose du coronavirus et propose des arrêts gratuits | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un site surfe sur la psychose du coronavirus et propose des arrêts gratuits

de contamination du fait de leur activité professionnelle. Ils sont ensuite invités à remplir leurs coordonnées : numéro de sécurité sociale, mail, numéro de téléphone portable, pour être contactés par WhatsApp. 

Question de sécurité, le site assure qu’il s’engage à “protéger et respecter la vie privée”. “Nous n'utilisons vos données personnelles que pour vous fournir les produits et services demandés. Pour protéger vos données de santé, WhatsApp ne peut être utilisé que pour les chats vidéo en direct (cryptées de bout en bout) sur les smartphones”, précise-t-il. 

 

Agnès Buzyn voulait faire fermer le site

Au coeur de nombreuses polémiques dès son lancement, début janvier, le site avait dû corriger des informations “mensongères”. Il proposait, en effet, de payer 25 euros contre l’envoi d’un arrêt maladie “rapide et fiable” sans avoir besoin de se déplacer jusqu’à un cabinet médical et de consulter un médecin. Son fondateur avait été contraint de préciser, de manière claire, que cette consultation n’était pas prise en charge par l’Assurance maladie. 

Ministre de la Santé à l’époque, Agnès Buzyn avait déclaré vouloir faire fermer la plateforme en dénonçant “une marchandisation de la médecine” : “On voit que c’est un site marchant, on voit la philosophie qui est derrière (...) C’est une forme de marchandisation de la médecine, une forme de consumérisme et ce n’est pas la façon dont aujourd’hui j’imagine la médecine”, avait-elle déclaré au micro de France Info. 

7 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…