Un manifeste de 343 médecins en soutien au généraliste accusé d’euthanasie | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un manifeste de 343 médecins en soutien au généraliste accusé d’euthanasie

Un manifeste de 343 médecins en soutien au généraliste accusé d’euthanasie

Et là, on interdit aux généralistes de prendre en charge correctement la fin de vie alors que ca fait partie du métier. C’est un pur scandale. On ne cesse de réduire le champ de compétences du médecin généraliste.” 

 

“Pour moi c’est capital de défendre ce collègue pour qu’il retrouve ses patients très vite et ensuite de faire modifier cette loi qui interdit aux médecins généralistes d'utiliser cette molécule qui est connue pour respecter tout à fait la loi Leonetti, c’est-à-dire une sédation profonde et continue qui permet aux gens en fin de vie de partir de façon sereine sans souffrir”, explique-t-il encore. Il rappelle également que le Midazolam n’a “jamais tué une personne saine”.  

 

Fin de vie et justice, deux choses différentes

Aux yeux de Jean-Paul Hamon, la justice ne devrait pas se mêler de ce débat. “On a déjà vu que lorsque la justice se mêle de la fin de vie, on arrive à des situations dramatiques comme celle de l’affaire Vincent Lambert. La justice n’a rien à voir là-dedans. Dans la fin de vie, c’est un contrat entre le patient et le médecin. En tant que généraliste, on doit avoir les moyens de faire respecter la loi Leonetti”

 

Pour le médecin, ce manifeste est donc le moyen d’exprimer cette indignation commune à de nombreux praticiens. “On veut montrer que les médecins généralistes ont décidé de relever la tête. On ne peut pas continuer comme ça”, conclut-il. 

27 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…