EXCLUSIF. L'Ordre autorise Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

EXCLUSIF. L'Ordre autorise Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse

se prononcer sur le maintien, le rétablissement ou le retrait de l'inscription d'un praticien à son tableau. Elle peut suspendre temporairement un médecin pour état pathologique ou insuffisance professionnelle. Elle est composée de 13 membres : le conseiller d'Etat, qui siège de droit, et douze conseillers nationaux.

Rappelons que Jérôme Cahuzac a été sanctionné par l'Ordre en 2014 : pour avoir déconsidéré la profession en mentant devant l'Hémicycle, l'ancien ministre avait écopé de trois mois de suspension. Sa condamnation par la justice en mai 2018 n'étant pas assortie d'une interdiction d'exercer la médecine, l'ancien spécialiste des implants capillaires avait pu exercer en tant que généraliste en Guyane l'été dernier.

Il est désormais libre d'accepter le poste de "clinicien hospitalier à temps partiel" que lui propose l'hôpital de Bonifaccio. S'il le souhaite encore. En butte à l'hostilité de certains de ses pairs, Jérôme Cahuzac avait laissé entendre auprès de ses proches qu'il renonçait à exercer de nouveau la médecine.

52 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…