"J'ai même tenté ma chance avec Doctolib" : installé en Bretagne, un médecin sicilien déplaque faute de patients | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"J'ai même tenté ma chance avec Doctolib" : installé en Bretagne, un médecin sicilien déplaque faute de patients

la fin de l’année, “triste”, mais aussi en colère. “Il faudrait que les gens ne soient pas seulement là pour se plaindre mais qu’il y ait aussi un peu de responsabilité, de cohérence, lâche-t-il. Avec mon départ, c’est aussi l’accès aux soins qui est en jeu.” La commune se situe, en effet, dans une zone classée “à risque” par l’ARS.

“Il est important de comprendre ce qui s’est passé car cela aidera un autre médecin à s’installer ici”, déclare-t-il au Télégramme, inquiet de laisser “une patientèle désemparée”. Interrogé par le journal local, le maire Didier Leroy, persuadé qu’il y avait de la place pour deux médecins, regrette le départ du médecin sicilien. Il ne désespère cependant pas de trouver un nouveau généraliste et garde le local “pour une future installation”.

[Le Télégramme]

38 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…