Nationaliser les centres de santé, fin du paiement à l'acte… Les solutions d'un MG contre les déserts | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Nationaliser les centres de santé, fin du paiement à l'acte… Les solutions d'un MG contre les déserts

d’une question lancée par sa pétition. “Dans mes propositions, certaines ont été lancées par Agnès Buzyn, comme les assistants médicaux ou les Infirmière en Pratique Avancée”, sourit-il.

 

“Je demande la création d’un réseau de centres de santé”

 

Que propose-t-il concrètement ? “Pour moi, il faut refonder la médecine ambulatoire. Je milite pour un statut national du médecin... mais je n’ai pas réponse à tout”, prévient-t-il. “Je demande la création d’un réseau national de centres de santé. Une médecine ambulatoire salariée dont le budget ne serait pas conditionné par le paiement à l’acte sinon ça ne fonctionnera pas. Le paiement à l’acte n’a plus d’intérêt pour notre pratique aujourd’hui. Prenez par exemple les vaccins anti-grippaux. La décision de la ministre de les faire faire par les pharmaciens est bonne. Un médecin n’a pas fait 10 ans de formation pour faire cela. Par contre, qu’un médecin puisse réfléchir à comment prendre en charge un insuffisance cardiaque pour un suivi de cancer, c’est beaucoup plus important.” 

 Dans le détail, chacun de ces centres de santé, en fonction de sa localisation, aurait une “orientation différente”. “En Lozère par exemple, la population est âgée. Il faudrait donc une dominante de gériatrie. A l’inverse, si le centre est situé dans une ville comme Montpellier et dans une zone pavillonnaire, on peut imaginer une orientation de pédiatrie ou gynécologie. Tous les centres doivent être différents au niveau de la conception”. Aux côtés des médecins, une équipe paramédicale, également adaptée aux besoins du territoire servi. “On peut imaginer des ergothérapeutes, des psychologues, des infirmières...” 

Pour le médecin, les centres de santé sans paiement à l’acte pourraient répondre à plusieurs défis. D’abord, celui de la population vieillissante et de la polypathologie. Mais également à celui de l’attractivité de la médecine, de la volonté...

55 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…