Déserts médicaux : quand les médecins retraités volent à la rescousse | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Déserts médicaux : quand les médecins retraités volent à la rescousse

pour autant de droits supplémentaires car "la pension est arrêtée au moment de sa liquidation", indique le Dr Decalf. Il faut donc s’assurer un certain niveau de revenus pour que l’activité soit intéressante et que le médecin puisse régler sans trop de difficulté ses cotisations.

 

 

Cumul emploi-retraite : les chiffres du Cnom > En mars 2019, 17 732 des 197 695 médecins en activité régulière sont en cumul emploi-retraite, auxquels s’ajoutent 3000 en remplacement. Soit 10 % des médecins, toutes spécialités confondues.

  • Les cinq départements les plus concernés par le dispositif : la Creuse (18 %), Paris (17,7 %), l’Indre (16,7 %), l’Yonne (16,1 %) et les Alpes-Maritimes (15,3 %).
  • 28 % des gynécologues poursuivent leur activité, 14 % des psychiatres et 13,6 % des ophtalmologues.
  • Les médecins généralistes sont 9,2 % alors que les biologistes médicaux (1,4 %), les chirurgiens thoraciques et vasculaires (1,5 %) et les oncologues médicaux (2,2 %) sont moins nombreux à poursuivre leur activité.

"Au syndicat, nous dénonçons cette situation, explique-t-il. Si on cotise, on doit pouvoir avoir des droits. On en fait part depuis des années, mais on nous répond que le changement n’est pas possible en raison de l’équilibre financier des différents régimes de retraite. C’est un élément que nous mettons en avant dans le cadre de la future réforme du régime de retraite."

Les médecins peuvent également poursuivre leur activité sans liquider leur retraite. Entre 65 et 70 ans, ils obtiennent alors une majoration de points de retraite de 3 % par an. "Ce n’est pas rien, rapporte le Dr Decalf. Mais plus on retarde la liquidation de sa retraite, moins longtemps on en profitera. C’est un équilibre à trouver."

 

Pourquoi continuent-ils après la retraite ?

En général, les médecins en cumul partent à la retraite quatre ans après l’âge légal. Si le médecin poursuit son activité, "c’est souvent parce qu’il...

8 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…