Contre le paiement à l'acte, ils partagent leurs honoraires | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Contre le paiement à l'acte, ils partagent leurs honoraires

En 2006, une maison de santé très collaborative a vu le jour dans la banlieue de Bordeaux. Autogestion, réunions obligatoires, transdisciplinarité, échanges permanents sont au cœur de son fonctionnement. Les deux généralistes belges qui en sont à l'origine partagent même leurs honoraires. "Travailler en maison de santé, c'est prendre conscience que ce qui nous est demandé est différent. On va être dans un accompagnement des patients sur le long cours. C'est donc une volonté de travailler ensemble, avec d'autres professionnels, et d'échanger". En quelques mots, la philosophie du docteur Elias...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…