Non vacciné, ce médecin voudrait pouvoir téléconsulter | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Non vacciné, ce médecin voudrait pouvoir téléconsulter

Avançant des contre-indications à la vaccination anti-Covid, un médecin de Quimperlé conteste la suspension de son exercice en téléconsultation. Il entend demander une dérogation.

 

Pas de vaccination anti-Covid, pas de consultations… Ni de téléconsultations. Alors que le ministère de la Santé a précisé que l’obligation vaccinale s’applique à tout professionnel de santé, quel que soit son mode d'exercice, une plateforme de télémédecine a décidé de l’appliquer à la lettre, suscitant l’incompréhension d’un de ses collaborateurs, médecin.

L’homme, médecin hospitalier à temps partiel à Quimperlé, avait dans un premier temps été suspendu par l’hôpital de Quimperlé, car non vacciné, raconte Le Télégramme. Il avait alors décidé de continuer à exercer via la téléconsultation, pour le compte d'une plateforme, 15 heures par semaine. Jusqu’à ce qu’il doive mettre fin à cette activité, après avoir reçu un courrier de la société le 8 octobre.

Le médecin suspendu, qui indique ne pas être antivax mais dit avoir des “contre-indications avec un rapport bénéfices-risques négatif, qui ne rentrent pas dans les régimes dérogatoires fixés par le décret ministériel”, y voit “une aberration de plus dans la gestion de cette crise sanitaire”. “En quoi je risque de contaminer les patients sur Internet ?”, s’interroge-t-il. Il entend demander, d’ici le 15 octobre, une dérogation pour continuer à exercer, exclusivement, en télémédecine.

[Avec Le Télégramme]

13 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…