Soignants malades : travailler coûte que coûte | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Soignants malades : travailler coûte que coûte

Les professionnels de santé et particulièrement les médecins sont, partout en Europe, les patients qui s'arrêtent le moins lorsqu'ils sont malades. Dans un ouvrage consacré au sur-présentéisme, Denis Monneuse, sociologue spécialiste de la santé au travail, enseignant à Paris La Sorbonne, s’est penché sur ceux qui travaillent malgré la maladie, bien plus nombreux qu’on ne le pense. Egora.fr : Pourquoi un ouvrage sur le sur-présentéisme * ? La tendance est plutôt à la chasse aux faux arrêts de travail… Denis Monneuse : Voilà huit ans que je travaille sur l’absentéisme...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…