"Aucun médecin ne travaille comme avant" : Une enquête interroge l’organisation en cabinet et la pertinence des centres Covid | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Aucun médecin ne travaille comme avant" : Une enquête interroge l’organisation en cabinet et la pertinence des centres Covid

matériel et sur la nécessité ou non, de mettre en place un centre Covid.

 

Des 104 médecins qui y ont répondu, 98 % ont indiqué avoir modifié l’organisation de leur cabinet depuis la crise sanitaire. « Aucun médecin travaille de la même façon qu’avant et la modification majeure porte sur le passage à la téléconsultation, fait savoir Damien Gonthier. S’ils étaient 17 % à y avoir recours avant la crise, ils sont aujourd’hui 65 %. » La téléconsultation a ainsi été perçue comme la réponse la plus adaptée pour se conformer aux recommandations de prise en charge des patients Covid-19 en ville.

 

 

Si la présence au sein des cabinets médiaux a peu changé (8,6 demi-journées travaillées avant le confinement contre 8,3 après), post-confinement, le nombre d’actes réalisés est inférieur à 20 actes par jour, pour 80% des médecins interrogés. Dont 42% en cabinet et 55% en téléconsultation. Une adaptation des pratiques a été nécessaire pour répondre aux demandes de soins des patients non liées à l’épidémie : 80 (78,4%) ont été reçus en cabinet sur des plages dédiées et 65 (63,7%) ont eu une téléconsultation.

 

 

Des difficultés affichées

L’enquête a également permis d’identifier les difficultés rencontrées par les généralistes. « Il semblerait que le plus compliqué a été de respecter les règles d’hygiène et de protection, rapporte le Dr Gonthier. Ils sont nombreux à souffrir du manque de matériel, principalement les surblouses et les gants (79 % des répondants) mais aussi de conseils concernant l’entretien du cabinet et la fréquence du nettoyage. » Ce flou par rapport aux recommandations rend difficile leur adaptation, ce qui ne les empêche pas pour autant d’accueillir des patients atteints du Covid-19.

Seriez-vous intéressé à travailler au sein d'un centre dédié à la prise en charge exclusive des patients suspects Covid ? Seuls 38% des médecins généralistes répondants ont affirmé qu’ils accepteraient d’y participer. « L’enquête révèle aussi que les médecins généralistes se sentent tout à fait capables d’accueillir des patients Covid-19 dans leur cabinet et donc plus globalement, de prendre en charge l’intégralité de leur patientèle, révèle Damien Gonthier. Il faut néanmoins leur donner les moyens pour se sentir plus à l’aise dans leur pratique notamment en termes de matériel de protection et d’hygiène. »

Depuis l’enquête, la CPTS travaille à « la récolte » de matériel pour les médecins et à sa distribution. « C’est la coordinatrice de la CPTS qui s’occupe de cette organisation », fait savoir le médecin. Entretemps, deux centres Covid 19 ont ouvert leurs portes, mais « l’accueil des patients y reste faible, peut-être aussi parce que nous sommes en phase de décroissance du nombre de cas, suppose Damien Gonthier. La réflexion sur leur mise en place est peut-être arrivée trop tardivement. Ce qui n’encourage pas l’ARS et la métropole à en ouvrir d’autres. En revanche, les deux instances savent désormais pouvoir compter sur l’organisation des médecins généralistes sur le territoire. »

 

* Accessible du 28 mars au 9 avril, et diffusé via le CDOI, la newsletter de la CPTS et l’URPS. Sur les 104 médecins répondants, 43% exerçaient seuls, 42% en cabinet de groupe, 8% en MSP et 7% en équipe de soins primaires.

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…