Financement des assistants médicaux : les nouvelles exigences de la Cnam | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Financement des assistants médicaux : les nouvelles exigences de la Cnam

l'objectif" (voir ci-dessous). "Insuffisant", tranche le chef de file des Généralistes-CSMF. "Ça ne couvre pas l'intégralité des frais : location de mètres carré supplémentaires, logiciel, matériel informatique… ça va être un cabinet !", prévient le syndicaliste. "Il faut savoir si on subventionne ou pas", lance Jean-Paul Hamon.

 

Les contreparties

Pas question de conditionner le financement à une augmentation du nombre de consultations effectuées par heure, ont affirmé en cœur les syndicats début février. Plus de 10 000 professionnels et patients ont d'ailleurs signé une pétition contre cette logique d'"abattage", jugée délétère pour la médecine générale. La Cnam a compris le message et proposé deux autres indicateurs : pour les généralistes, l'augmentation de la patientèle totale MT ; pour les spécialistes, l'augmentation de la file active annuelle.

Mais les seuils proposés sont loin de convenir aux syndicats :

* +15% pour les médecins ayant entre 740 et 1165 patients MT âgés de plus de 16 ans (35% des médecins)

* +7.5% pour les médecins qui ont entre les 1165 et 1693 patients MT de plus de 16 ans (20% des médecins)

* Maintien de l'activité pour les médecins qui prennent en charge plus de 1693 patients.

Les médecins dont la patientèle est inférieure à 740 patients MT adultes ne bénéficieraient pas donc pas du dispositif… sauf si ce nombre cache un exercice mixte.

Le fait de ne pas imposer "davantage de contraintes" à ces médecins qui prennent en charge déjà un grand nombre de patients, qui sont d'ailleurs ceux qui "ont le plus besoin d'un assistant" était l'une des conditions sine qua non posée par les Généralistes-CSMF. "Les différences au sein de ces trois catégories sont trop importantes", souligne néanmoins le Dr Duquesnel.

Un indicateur de qualité, "fondé sur un questionnaire de satisfaction de patient", sera également défini par...

21 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…