DMP : pourquoi il pourrait enfin fonctionner | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

DMP : pourquoi il pourrait enfin fonctionner

certaines informations sensibles. Seul le médecin traitant aura accès à tout; il pourra également masquer certains résultats d'examens, le temps de pouvoir en discuter avec le patient.

Si la confidentialité et la protection des données préoccupent les patients, "le fait que ce soit la Sécu qui porte le DMP les sécurise, a estimé Alain-Michel Ceretti. Il n'y a pas de sujet sur l'intention de l'opérateur, qui est identifiable et public." L'hébergeur des données cryptées, Santeos, a été agréé par le ministère de la Santé. Nicolas Revel a par ailleurs rappelé que la loi n'autorisait pas la Cnam à accéder aux données contenues dans les DMP.

Les résultats de la phase pilote conduite dans 9 départements ces 18 derniers mois semblent confirmer l'engagement des patients : au 30 octobre, près d'1.9 million de patients disposaient d'un DMP. "Sur la dernière semaine, 80.000 DMP ont été ouverts", se félicite Nicolas Revel.

 

  • Les outils sont opérants

Ces 14 dernières années ont permis à l'ensemble des acteurs d'essuyer les plâtres. "On n'est pas reparti de zéro en 2016", assure le directeur de la Cnam. Mais il a tout de même fallu résoudre un problème technique majeur : assurer l'interopérabilité du DMP avec les logiciels métiers, pour éviter une double saisie chronophage et décourageante pour les professionnels.

Selon la Cnam, 146 logiciels métiers sont désormais compatibles. Sur la dizaine de logiciels destinés aux médecins de ville, "69% sont DMP compatibles", relève Nicolas Revel. A l'instar de la convention médicale, la Cnam va négocier avec chaque profession "un élément de rémunération" pour inciter les autres libéraux de santé à s'équiper de logiciels métiers compatibles. Les professionnels qui n'ont pas encore de logiciel métier à jour peuvent passer par internet, dès lors qu'ils disposent d'un lecteur de carte CPS.

Quant aux officines, bien entraînées par le dossier pharmaceutique, elles...

19 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…