Prévenir la police incognito en cas d'agression : des médecins testent un nouveau dispositif | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Prévenir la police incognito en cas d'agression : des médecins testent un nouveau dispositif

Une quarantaine de médecins opérant au sein du système de garde de Limoges testent depuis quelques semaines un nouveau dispositif d'alerte qui leur permet de prévenir silencieusement le Samu et la police en cas d'agression. Ce nouveau dispositif d'alerte se présente sous la forme d'un simple bouton poussoir que le médecin agressé, ou qui se sent menacé, active, ce qui envoie simultanément une alerte courriel au SAMU et au commissariat central de Limoges. Victime d'agressions, SOS Médecins délaisse un quartier de Limoges Le courriel contient le nom et le numéro...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…