PUB

Vous êtes ici

A+ A-

JNMG 2017 : Ces départements qui mettent le paquet pour vous séduire

L'un a été le premier à offrir des bourses aux internes contre la promesse d'une installation, l'autre sera le premier à salarier une trentaine de généralistes. Les départements de l'Allier et de la Saône-et-Loire ont présenté leurs dispositifs anti-déserts lors des Journées nationales de médecine générale (Paris, 12 et 13 octobre). Ils attendent tous deux beaucoup du plan annoncé par le Gouvernement.

"On a fêté les six ans d'installation de notre première boursière", se réjouit Marie-Béatrice Venturini-Lenoir, du Conseil départemental de l'Allier. Son département, rappelle-t-elle, est "un pionnier en matière d'aides incitatives". En 2006 en effet, bien avant l'Etat et son contrat d'engagement de service public (CESP), l'Allier lançait sa bourse "Wanted". En contrepartie de la promesse de s'installer 6 ans dans une zone "déficitaire" -dans le sens souple du terme, les internes se voyaient offrir jusqu'à 36 400 euros*. En dix ans, 39 jeunes ont signé, dont 20 sont déjà installés. "Certains en maisons de santé pluridisciplinaire. Mais 6 ont choisi de s'installer seul", relève Marie-Béatrice Venturini-Lenoir. Alors que les mesures incitatives prises par les collectivités locales et l'Etat se sont multipliées depuis, soulevant certaines critiques, cette dernière ne veut "pas entendre parler d'opportunisme des jeunes médecins". "On n'a pas le choix, il faut que nous trouvions des solutions", constate-t-elle.

Même activisme à une centaine de kilomètres de là, en Saône-et-Loire. Le 21 septembre dernier, le Conseil départemental a voté un budget de 2 millions d'euros visant à lancer son propre centre de santé. Une trentaine de généralistes**, salariés du département, exerceront au sein de 4 pôles de santé et de 12 antennes locales. "On leur offre d'exercer le métier pour lequel ils ont été formés. Tout le reste -le local, la voiture, l'administratif, on s'en occupe", assure André Accary, président du département.

Le recrutement vient d'être lancé et il y aurait déjà des "signatures"...

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…