G à 25 euros : bugs à la pelle chez les généralistes | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

G à 25 euros : bugs à la pelle chez les généralistes

Faute d'anticipation ? Retards à l'allumage ? La colère monte chez les médecins généralistes qui n'ont pas pu répercuter la transformation du C en G à 25 euros, le 1er mai dernier, faute de logiciels mis à jour par leurs éditeurs ou de lecteur Sesam Vital agréé par la CNAM.  Ils se déchaînent sur la toile car la facture risque d'être lourde.

 

Depuis le 1er mai dernier, le C est devenu G, et atteint la somme symbolique de 25 euros. Que du bonheur ? Pas pour tout le monde. Dans les rangs des médecins généralistes, ce sont des paroles exaspérées qui s'échangent sur certains forums. En cause, des logiciels qui n'ont pas été mis à jour automatiquement par les éditeurs le 1er mai, refusent la facturation et demandent un complément de licence, évidemment payant, pour intégrer les modifications. De plus, certains lecteurs de carte Vitale – domaine réservé de la CNAM – ne reconnaissent pas le G. Des mises à jour manuelles peuvent débloquer le problème, mais pas toujours….  "Ces voleurs nous facturent le changement d'une lettre, la pilule a du mal à passer", témoigne un médecin généraliste sur le groupe Facebook des "Médecins ne sont pas des pigeons", en brocardant les éditeurs de logiciels. "Bienvenu dans le club, même chose pour moi", lui répond une consoeur qui en a gros sur le cœur, elle aussi.  

 

"Il faut supprimer les actes obsolètes"

 

Certains praticiens, plus geeks que d'autres, donnent des conseils. "Je suis sous Medigest/Crossway, informe ce MG. Sur la page d'accueil du logiciel, s'affichent les modifications à faire. Il suffit de télécharger (gratuitement) une

7 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…