Prise d’otages au CHU de Marseille: soigner la peur au ventre | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Prise d’otages au CHU de Marseille: soigner la peur au ventre

Mi- août, vers deux heures du matin, un détenu armé, blessé par balles la veille dans un bar de la ville, a brièvement" pris en otages" plusieurs infirmières du service de chirurgie cardiaque de l’hôpital Nord de Marseille (13), pour empêcher ses poursuivants de revenir et l’achever. On ne l’a appris qu’hier mercredi, jour où les ministres de la Santé et de l’Intérieur ont relancé un plan de prévention de la violence dans les établissements de santé et en ville. Dans La Provence , le Pr. Pascal Thomas, chef du...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…