Racistes, colonialistes, sexistes : faut-il destituer ces grands noms de la médecine? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Racistes, colonialistes, sexistes : faut-il destituer ces grands noms de la médecine?

des soignant.e.s racisé.e.s dont le nom passe sous silence, par exemple. En psychiatrie, on pourrait parler de Franz Fanon, médecin psychiatre martiniquais engagé contre le colonialisme et l’aliénation psychiatrique. Mais s'il est étrangement ignoré de nos manuels, c’est justement parce que ses positions remettent en cause les dogmes médicaux perpétués par nos facultés.

Finalement, nos livres de médecine et leurs noms de maladies reflètent bien la façon dont s’est construite la médecine actuelle : ses expérimentations sur les opprimé.es, les esclaves, sa base colonialiste raciste, sa pathologisation de la différence… Ils reflètent aussi le peu de diversité parmi les étudiant.e.s en médecine et leur reproduction sociale. Il ne s’agit donc pas seulement d’enlever ces « grands noms », mais aussi de reconnaître que nous apprenons à la faculté une médecine coloniale, raciste, sexiste, bourgeoise… et que c’est un problème systémique qui reste à défaire."

68 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…