Un médecin conseil harcelé pour avoir dénoncé la politique du chiffre de sa CPAM | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un médecin conseil harcelé pour avoir dénoncé la politique du chiffre de sa CPAM

tout le monde perçoit chaque année, des techniciens jusqu’au médecin-conseil régional, son adjoint, les médecins chefs départementaux, et les médecins conseils. Les montants de ces primes annuelles sont versés dans la convention collective".

En 2016, le conseil des prud’hommes de Narbonne a reconnu le harcèlement moral dont était victime en interne le médecin, prononce la rupture judiciaire du contrat de travail aux torts de la CPAM et donc le contraint à licencier son salarié. La CPAM ne fait pas appel.

Un an plus tard, en 2017, sa maladie est reconnue maladie professionnelle par le comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles à Toulouse. Une nouvelle procédure est en cours pour que soit reconnue la faute inexcusable de l’employeur qui habituellement entraîne la saisine du tribunal des affaires de la Sécurité sociale mais la CPAM vient de faire connaître sa décision d’entrer en voie de conciliation. Cette procédure pourrait déboucher sur la réintégration du médecin.

[Avec Lindependant.fr]

19 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…