Rougeole : flambée de cas dans le monde ces 3 derniers mois | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Rougeole : flambée de cas dans le monde ces 3 derniers mois

Les cas signalés de rougeole ont augmenté de 300% au cours des trois premiers mois de 2019 par rapport à la même période en 2018, a rapporté l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans un communiqué daté du 15 avril. Ces chiffres sont encore incomplets mais ils s’inscrivent, en l’amplifiant, dans la tendance à la hausse observée depuis 2 ans.

Ainsi, entre janvier et mars 2019, 112 163 cas de rougeole ont été notifiés à l'OMS, provenant de 170 pays. En comparaison, l'année dernière, 28 124 cas avaient été recensés dans 163 pays. Il existe en outre une sous-déclaration majeure. L'OMS estime que moins d'un cas sur dix est signalé dans le monde, avec des variations selon les régions.

La hausse apparaît la plus forte en Afrique (+700%), suivie par l'Europe (+300%), la Méditerranée orientale (+100%), les Amériques (+60%) et la région de l'Asie du Sud-Est/Pacifique occidental (+40%), selon l'OMS.

De nombreux pays, dans toutes les régions du monde sont touchés par des épidémies importantes. C’est le cas par exemple de la République démocratique du Congo, de l’Éthiopie, de la Géorgie, du Kazakhstan, du Kirghizistan, de Madagascar, des Philippines, du Soudan, ou encore de l’Ukraine, qui recensent de nombreux décès, principalement parmi les jeunes enfants.

Mais ces derniers mois, des épidémies sont aussi survenues dans des pays ayant une couverture vaccinale globale élevée, notamment aux États-Unis, ainsi qu’en Israël, en Thaïlande ou en Tunisie, "la maladie se propageant rapidement parmi des groupes de personnes non vaccinées", ajoute l’OMS.

En 2017, année la plus récente pour laquelle on dispose de données complètes, la rougeole a été à l’origine de près de 110 000 décès.

Cette situation est d’autant plus choquante que cette infection est évitable grâce à deux doses d'un vaccin "sûr et efficace", souligne l’OMS. Une couverture vaccinale de 95% serait nécessaire pour éliminer la maladie. Mais on en est loin actuellement. La couverture mondiale avec la première dose de vaccin antirougeoleux stagne en effet à 85% depuis plusieurs années. Et celle avec la deuxième dose, bien qu’elle soit en augmentation, n’est que de 67%.

Aux Etats-Unis, sévit actuellement une épidémie importante alors que ce pays avait éliminé la rougeole en 2000. Ainsi, du 1er janvier au 11 avril 2019, 555 cas individuels ont été confirmés dans 20 États. Il s’agit de la 2ème plus importante épidémie depuis 2000, précisent les Centres de contrôle des maladies (CDC). L’état de New-York est principalement touché, avec 329 cas dans la ville de New York même et 186 cas dans le comté de Rockland. Ces deux villes ont pris des mesures drastiques pour tenter d’enrayer l’épidémie. Ainsi, la mairie de New York a ordonné le 9 avril la vaccination de toutes les personnes vivant ou travaillant dans quatre quartiers particulièrement touchés, situés à Williamsburg, au nord-ouest de Brooklyn, sous peine de poursuites pénales et d'une amende de 1 000 dollars. Et à Rockland, depuis fin mars, les autorités ont banni des lieux publics tout mineur non vacciné.

Sources : 
3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…