Lombalgie : les signes qui doivent alerter pour différencier les cas graves des lombalgies communes | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Lombalgie : les signes qui doivent alerter pour différencier les cas graves des lombalgies communes

[JNMG 2021] La consultation pour lombalgie doit conduire le médecin à déterminer la cause de la douleur, qui peut parfois être révélatrice d’une maladie grave. Seulement 1% des lombalgies sont dites « symptomatiques » (par opposition aux lombalgies communes), elles concernent de nombreux patients puisque la prévalence d’un épisode de lombalgie est estimée à 80 % sur une vie entière. Le médecin devra différencier les cas graves des lombalgies mécaniques. Les premières ont pour principales causes « les infections, les tumeurs avec métastases osseuses, les rhumatismes inflammatoires chroniques et les fractures », quand les seconds...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…