Crispr-Cas9 efficace dans les maladies neuromusculaires : la preuve est faite chez la souris | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Crispr-Cas9 efficace dans les maladies neuromusculaires : la preuve est faite chez la souris

Une équipe de recherche française a montré que les ciseaux moléculaires Crispr-Cas9 pouvaient être employés pour guérir la maladie de Steinert chez la souris. Une preuve de concept importante.

 

Une équipe de chercheurs français vient de franchir une étape majeure en thérapie génique en établissant, dans un modèle animal, la preuve de concept pour l’utilisation des « ciseaux moléculaires », ou technologie Crispr-Cas9, dans la dystrophie myotonique de Steinert, la plus fréquente des maladies neuromusculaires de l’adulte (7 à 8000 malades en France).

Cette pathologie est caractérisée, sur le plan clinique, par une difficulté au relâchement après la contraction (myotonie) et une faiblesse musculaire progressive. Ces anomalies sont liées à une mutation dans le gène DMPK, qui fait que le triplet CTG se répète anormalement, conduisant à une accumulation de l'ARN DMPK muté dans le noyau des cellules. Aucun traitement curatif n’est actuellement disponible pour cette maladie neuromusculaire.

L'équipe d'Ana Buj Bello, en collaboration avec les équipes de Denis Furling à l'Institut de Myologie, et Geneviève Gourdon, Institut Imagine, a développé et évalué une approche de thérapie génique utilisant Crispr-Cas9, permettant de "couper" les triplets anormaux. Et, après des travaux sur des modèles cellulaires, cette technologie a été testée sur des modèles murins, par voie intramusculaire. Il en ressort une diminution des agrégats toxiques d'ARN DMPK muté dans le noyau des cellules musculaires des souris malades.

"Après plusieurs années de travail, nous avons pu démontrer que le système CRISPR-Cas9 fonctionne dans le muscle squelettique pour la maladie de Steinert. Ces résultats représentent une première étape très encourageante, nous devons maintenant optimiser cette approche afin de corriger l'ensemble des tissus atteints par la maladie", souligne Ana Buj-Bello, auteure principale des travaux.

 

Sources : 

Communiqué de l’AFM Téléthon et du Généthon (24 juin 2019)

https://www.cell.com/molecular-therapy-family/molecular-therapy/fulltext/S1525-0016(19)30268-0

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…