Antidépresseurs et accident de la route : un risque accru lors du début du traitement | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Antidépresseurs et accident de la route : un risque accru lors du début du traitement

Selon des travaux coordonnés par l’Inserm, une attention particulière doit être portée aux périodes d’initiation ou de modification d’un traitement antidépresseur chez les patients qui conduisent. Celles-ci sont en effet associées à un risque accru d’accident de la route. Si diverses études expérimentales chez des volontaires sains ont bien établi une altération des capacités de conduite sous certains traitements antidépresseurs, les résultats des études épidémiologiques étaient, jusqu’à présent, peu probants. C’est la raison pour laquelle de nouvelles analyses des données de l’étude CESIR-A, évaluant l’impact de la consommation de médicaments...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…