Les troubles psychotiques entrainent un déclassement social | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les troubles psychotiques entrainent un déclassement social

Deux études réalisées dans le Val de Marne confirment pour la première fois en France, que les sujets atteints de troubles psychotiques se retrouvent préférentiellement dans les quartiers défavorisés. De part leur sévérité, leur début généralement chez l’adulte jeune, leur chronicité, et la difficulté du diagnostic et de la prise en charge, les troubles psychotiques constituent un problème majeur à la fois sur le plan sanitaire mais aussi sur le plan sociétal. Une étude récente (Y. Hode, Rouffach, 68), présentée au 14 ème congrès de l’Encéphale(janvier 2016, Paris) dénonçait ainsi,...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…