Dépressions résistantes : des pistes pour mieux les traiter | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Dépressions résistantes : des pistes pour mieux les traiter

Il faut réagir rapidement en cas de non-réponse après deux semaines et optimiser ou changer le traitement. Le problème posé par les dépressions résistantes est fréquent. Moins d’un déprimé sur deux réagit, en effet, d’emblée à l’administration d’un médicament antidépresseur. Dans ces circonstances, il est essentiel de vérifier que n’existe pas une pathologie somatique qui pourrait expliquer la non-sensibilité au traitement (10 % des cas), de rechercher un trouble de la personnalité et de vérifier l’observance. Cependant, il faut savoir que la présence d’un état dépressif peut majorer certains traits...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…