Le syndrome post-commotionnel remis en question | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le syndrome post-commotionnel remis en question

Des chercheurs français (Inserm/Université de Bordeaux) ont réalisé une vaste étude pour mieux comprendre le syndrome de stress post-traumatique. Les résultats remettent en question la classification admise jusqu’à présent qui faisait la différence entre syndrome post-commotionnel (SPC), qui survient après un traumatisme crânien léger, et le syndrome de stress post traumatique (Sspt), rencontré chez des personnes soumises à une situation stressante avec mise en danger de sa vie ou de celle d’un proche. Pour cette étude, 1 300 personnes admises aux urgences du centre hospitalier de Bordeaux entre 2007 et...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…