Comprendre l’adolescent suicidaire et le reconnaître à temps | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Comprendre l’adolescent suicidaire et le reconnaître à temps

Avec 500 à 600 décès par an, le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les jeunes Français après les accidents de la circulation (1). Différentes enquêtes indiquent qu’un nombre important de suicidants et de suicidés ont consulté un médecin généraliste dans les jours précédant leur passage à l’acte (2). Mais ils ont rarement parlé spontanément de leur idéation suicidaire, et le motif de la consultation a plus souvent été une plainte physique que la reconnaissance spontanée d’un état de mal-être. C’est dire l’importance pour le praticien d’une évaluation...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…