Soins sans consentement : un renforcement du droit des malades ou une atteinte à leur dignité ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Soins sans consentement : un renforcement du droit des malades ou une atteinte à leur dignité ?

En modifiant de manière concrète les règles des soins sous contrainte, la nouvelle loi sur les soins sans consentement a imposé de nouvelles dispositions qui ne sont pas toujours faciles à mettre en pratique pour les psychiatres, comme l’ont montré les débats du 4 ème Congrès français de psychiatrie, qui vient de se tenir à Paris. L’histoire de la loi du 5 juillet 2011 sur les soins sans consentement ne manque pas d’ironie. Voulue par le gouvernement comme une loi sécuritaire, à la suite de faits divers très médiatisés, le...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…