PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Troubles dys" : ce que le médecin traitant doit savoir

de premier comme de second recours, des formations aux Tsla, avec adaptation à leurs niveaux d’intervention dans le parcours. Il s’agit aussi de développer des formations au développement cognitif de l’enfant, aux interventions pédagogiques précoces, aux adap­tations pédagogiques et aux outils de compensation, pour les enseignants à tous les niveaux du parcours scolaire.

Pour la HAS, ce parcours de soins doit s’accompagner d’une valorisation de l’ensemble des contributions médicales et paramédicales, ou encore psycholo­giques, "que ce soit sous la forme de consultations longues, de temps de synthèse ou de temps de coordination pour les soins ou avec l’institution scolaire", précise l’organisation sanitaire. Elle souhaite aussi faciliter l’accès aux professionnels libéraux non conventionnés : psychologues, ergothérapeutes, psychomotri­ciens.

Enfin le texte souligne que "une attention particulière doit être portée aux populations socialement vulnérables pour lesquelles les difficultés scolaires sont plus fréquentes et les inégalités d’accès aux personnels spécialisés de l’Éducation nationale et aux soins sont plus importantes".  

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…