PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Troubles dys" : ce que le médecin traitant doit savoir

obtenir un avis spécialisé en dehors de ces structures est difficile à l'heure actuelle", regrette la HAS.
Pour chacun des trois niveaux, le projet de soins comprend un axe rééducatif (orthophonie, psychomotricité, ergothérapie, orthoptie, etc.), un axe psychologique si nécessaire, et un axe médical si besoin.

Importance de l’accompagnement et des adaptations scolaires

 

Le médecin traitant à un rôle central dans le suivi de l’enfant. Il transmet et explique le diagnostic et la prise en charge du trouble identifié aux parents et à l’enfant. En ce sens, il a un rôle d’écoute et d’accompagnement majeur. Il rédige une note récapitulative dans le carnet de santé de l’enfant. Il apprécie son évolution et coordonne les adaptations pédagogiques et scolaires nécessaires. Enfin, il informe l’enseignant quant aux conséquences fonctionnelles des troubles et met éventuellement en place, selon les besoins de l’enfant, un Plan d’accompagnement personnalisé (PAP), ou un Projet personnalisé de scolarisation (PPS), après reconnaissance d’une situation de handicap par la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph).

 

Améliorer la formation

 

La HAS souhaite renforcer la formation des professionels en proposant aux médecins...

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…