Les promesses d’une rétine artificielle "nouvelle génération" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les promesses d’une rétine artificielle "nouvelle génération"

Les premiers tests réalisés sur les primates mais aussi sur cinq patients atteints de DMLA sont positifs. La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une pathologie extrêmement fréquente puisque 30% des sujets âgés de plus de 75 ans seraient concernés. Pour améliorer la vue des patients, plusieurs groupes de chercheurs développent depuis quelques années des projets fondés sur l’utilisation de la rétine artificielle. Le principe de ce dispositif est de se substituer aux photorécepteurs qui sont détruits dans la DMLA, mais aussi dans d’autres pathologies telles que la rétinopathie...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…