Travail de nuit : des conseils nutritionnels à adopter | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Travail de nuit : des conseils nutritionnels à adopter

Le travail de nuit concerne un nombre croissant de salariés. Parmi les effets sur la santé bien identifiés, il y a un risque cardiovasculaire plus élevé. Il est donc essentiel de donner des conseils nutritionnels adaptés, pratiques et concrets sur les collations et les repas. Le travail de nuit concerne 15,4% des salariés, soit environ 3,5 millions de personnes (données Dares, 2012), dont 70% d’hommes et 30% de femmes. La proportion de salariés travaillant habituellement la nuit a plus que doublé en vingt ans (3,5% en 1991; 7,4% en 2012)...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…