L’effet maximal de l’apport protéique sur la longévité s’exprime surtout aux âges moyens de la vie | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’effet maximal de l’apport protéique sur la longévité s’exprime surtout aux âges moyens de la vie

La restriction calorique semble augmenter la longévité dans un certain nombre de modèles animaux. Chez l’homme, les effets de la restriction calorique semblent liés à la composition de l’alimentation. Ces effets passeraient par l’hormone de croissance, son récepteur et l’IGF1. Tout ceci laisse à penser que les effets de la restriction calorique sur la longévité pourraient passer par la composition en protéines de l’alimentation, les protéines déterminant de façon importante la production d’IGF1. Dans une étude récemment publiée dans Cell Metabolism , une équipe de chercheurs a combiné des données...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…