Prédiction du risque d’infarctus du myocarde : le syndrome métabolique ne fait pas mieux que l’IMC ! | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Prédiction du risque d’infarctus du myocarde : le syndrome métabolique ne fait pas mieux que l’IMC !

Le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque d’infarctus du myocarde ou de maladie ischémique coronarienne. Ce risque passe-t-il par un syndrome métabolique associé ? Afin de tester cette hypothèse, une équipe danoise a analysé les données de 71 527 sujets de l’étude Copenhagen General Population Study et les a classées en fonction de leur indice de masse corporelle comme étant de poids normal, en surpoids ou obèses, et en fonction de la présence ou de l’absence d’un syndrome métabolique. Le syndrome métabolique était défini comme la présence d’au...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…